Actualités sur le crédit

Avec des taux toujours aussi bas, comment s’offrir le remboursement rapide de son prêt ?

Les taux continuent de baisser et les banques veulent séduire de nouveaux clients en proposant des conditions tarifaires alléchantes.

Les offres exceptionnelles ne sont pas réservées qu’aux riches et ça devrait durer encore jusque fin 2018. Le deuxième effet « Kiss-cool » : l’inflation allégera dans le temps votre charge de remboursement.

L’été est souvent synonyme de statu quo sur le marché du crédit immobilier. « Il ne se passe pas grand-chose d’habitude ». Paradoxalement, les banques n’ont pas hésité à faire des propositions décoiffantes.  Naturellement, les clients les plus aisés continuent d’obtenir d’excellents taux, or dans un contexte inhabituel, les ménages les plus modestes en profitent également.

« Ils ont la main beaucoup plus légère sur des durées longues »

Depuis plusieurs années, les banques se sont lancées dans de grands travaux notamment en nettoyant leurs créances malsaines et en encadrant mieux le « risque de Crédit ».

« La plupart des établissements financiers ont amélioré leur coût du risque avec une gestion meilleure de leur concours. Dans ce climat, ils ont la main un peu plus légère pour lâcher du crédit sur des durées plus longues comme 25 ou 30 ans » commentait Hugo Maurel Président d’IDEALTAUX.

Conjugué à une production commerciale en-dessous des objectifs, les banques ont accumulé du retard dans la conquête de nouveaux clients.

« Le crédit appelle les affaires. C’est la meilleure façon de capter la fidélité d’un prospect. La concurrence est rude entre tous les acteurs du crédit en France» commentait Thomas Delbecq, chargé de clientèle chez IDEALTAUX (Sambre Avesnois)

Etant en-dessous des standards souhaités, il est fort à parier qu’ils se plieront à quelques concessions dès la rentrée. A condition de ne pas trop traîner….

« l’inflation vous aidera à rembourser plus vite »

L’autre argument qui pèse sur votre investissement immobilier est la reprise progressive de l’inflation (+2,3% à fin juillet 2018).

Le loyer de l’argent n’ayant jamais été aussi bas (1,43% en moyenne). Le poids de votre charge se réduira au fil du temps, avec un emprunt à taux fixe, la charge de  remboursement est constante dans le temps. Qui plus est avec des conditions d’emprunt très favorables.

Une inflation durable peut donc être un atout majeur dans la mesure où elle va progressivement alléger le poids du remboursement en proportion des revenus évidemment. Ce raisonnement n’étant valable que si les revenus qui servent à couvrir le remboursement (votre salaire ou  revenus fonciers…) suivent la pente de l’inflation. C’est ce qui se passe généralement  à chaque 1er Janvier … avec votre employeur par exemple ou lors de l’augmentation d’un indice pour votre investissement locatif.

 

Toute l’équipe d’IDEALTAUX espère que vous avez passé d’excellentes vacances et nous vous attendons en pleine forme !

 

Menu